Comment améliorer l’étanchéité de sa maison ?

L’étanchéité à l’air et à l’eau des maisons participe de la qualité du bâti. Une maison, pour être à la fois saine, économe en énergie et respectueuse de l’environnement, doit désormais être étanche, du sol au toit.

Une maison étanche, la condition du bien-être

Qu’est-ce qu’une maison étanche ? Ou, plutôt, en quoi consiste l’étanchéité d’une maison ? Deux notions de base régissent l’étanchéité d’un bâtiment. Tout d’abord, il y a l’étanchéité à l’air. Cela semble singulier mais c’est une qualité du bâti très importante, puisqu’en évitant les ponts thermiques et les fuites d’air chauffé, elle préserve le chauffage du domicile tout entier.

En second lieu, il y a aussi, et c’est la notion la plus traditionnelle, l’étanchéité à laquelle on pense sans réfléchir. C’est l’étanchéité à l’eau. C’est une question de bon sens, depuis que Noé a construit son Arche, l’étanchéité est avant tout une affaire de matière humide, et de lutte pour ne pas s’y noyer. Il s’agit donc ici de lutter contre la batterie des infiltrations et des moisissures contre lesquelles votre maison doit se battre.

Un bon entretien, des revêtements adéquats pour les murs et les sols, une toiture bien isolée, et vous pourrez dire que votre maison est étanche.

Comme la perfection n’existe pas en ce bas-monde, divers moyens peuvent être mis en œuvre pour améliorer l’étanchéité d’une maison. Un professionnel aguerri en matière d’étanchéité pourra vous dire quelle est la technique et le matériel le plus adéquat pour votre maison.

Pour tous les types de toits, un écran de sous toiture, perméable à la vapeur d’eau et résistant à la pénétration d’eau de pluie, peut protéger contre les infiltrations d’eau, de neige et de poussières. Il doit être clouté sur les chevrons ou les fermettes.

Des techniques spécifiques peuvent également protéger les tuiles, les arrêtages et le faîtage des possibles infiltrations de pluies ou de neige. C’est notamment le cas de la pose de closoirs sur le faîtage. Les closoirs sont des pièces de métal ou de plastique d’environ 30 cm de large qui recouvrent le haut des tuiles du dernier rang de chaque versant d’un toit, et sont vendus au mètre. Ils vont aider à l’étanchéité d’une toiture de tuiles.

Mais en matière de toit, ce qu’il faut retenir, car les matériaux disponibles d’étanchéité sont divers et les types de toits ne le sont pas moins, c’est que seuls des professionnels sauront maîtriser les techniques de bardage adéquates pour assurer une étanchéité optimale du toit. Ils sauront notamment vous conseiller sur la meilleure démarche à suivre, en fonction de caractéristiques de votre maison.

Sur certains murs de façade (côté chaud de la construction), un écran pare-vapeur pour paroi verticale en polyéthylène peut être placé entre l’isolation thermique et le parement intérieur. Il va limiter les problèmes de condensation et aider à freiner les passages d’humidité dans la construction. Si l’on ne fait rien, des zones constamment humides sur les parois de la maison vont apparaître, dues à une condensation de la vapeur d’eau à l’intérieur qu’un pont thermique, une ventilation ou un chauffage insuffisant auront provoqué.

Pour les sols aussi, des revêtements spécifiques existent maintenant, pour assurer une parfaite étanchéité de votre maison, notamment à l’eau.

Pourquoi une maison doit-elle être étanche ? Tout simplement parce que très rapidement une maison non étanche, c’est la mort de votre confort quotidien, et la ruine de votre porte-monnaie. Les façades et les toits en mauvais état ou mal construits rencontrent forcément un jour des problèmes d’étanchéité et d’imperméabilité.

Toits et murs vont alors laisser passer le vent, la pluie, et générer des dégâts tels que fissures, cloques, décollements de revêtements, moisissures, champignons, et, surtout, pertes de chauffage importantes. Les sols peuvent aussi laisser passer l’eau, cette eau qui a pour grande tradition de s’infiltrer partout, quand on lui laisse le champ libre.

Ce qu’il faut savoir sur les revêtements d’étanchéité

Pour le toit, bien sûr, l’idéal est de procéder à l’aménagement de l’intérieur. Mais ce n’est pas forcément possible, notamment quand les combles sont déjà aménagés en pièces supplémentaires. Alors, une autre solution existe : l’isolation par l’extérieur de la maison. Cette technique a l’avantage de ne pas diminuer le volume habitable et de permettre une pose rapide de la couverture d’isolation.

Pour les murs et la façade, il est possible de remédier à un mur non étanche (mur extérieur construit en béton, en pierre ou en bois non traité) en procédant à leur imperméabilisation, c’est-à-dire en les recouvrant d’une toile de protection étanche avant de parfaire le visuel extérieur.

Certains murs sont déjà étanches. Ce sont les murs extérieurs qui ont été enduits, c’est-à-dire recouverts d’un enduit imperméable lors de la construction ou de la rénovation du bâtiment, pour assurer une isolation et une imperméabilité optimale. Même ces murs, qui peuvent sembler irréprochables, ne le sont pas. Préparés à l’avance, ils sont tout de même vulnérables à la fuite du temps et aux tempêtes. Ils doivent, en conséquence, être périodiquement sujets à ravalement, avec la pose d’un nouvel enduit sur les zones fragilisées par le temps qui passe.

En ce qui concerne l’étanchéité des fenêtres, il n’y a pas de miracle. Si la maison est déjà construite, il faut tout simplement remplacer totalement les fenêtres, c’est-à-dire la structure du dormant comme celle de l’ouvrant.

Pour les sols, il vaut mieux dans tous les cas faire appel à un professionnel pour qu’il réalise une étude de terrain. La mise en place d’un revêtement étanche, tel que chape de ciment ou carrelage lourd, sera à terme une catastrophe pour l’étanchéité et risquera d’entrainer des remontées d’eau dans les murs de la maison.

Ce ne sont pas les seuls paramètres à connaitre avant la mise en œuvre d’un revêtement d’étanchéité. Pour les sols, et parfois les toits, deux traitements d’exception sont à regarder de près.

Les différents revêtements d’étanchéité

Il existe deux types de revêtements d’étanchéité pour sa maison. Il est bien sûr conseillé de faire appel à un professionnel qui saura vous guider sur le choix du revêtement.

Les membranes synthétiques
Utilisées pour les sols ou sur certaines toitures, les membranes synthétiques sont essentiellement composées de polymères provenant de la pétrochimie (des élastomères ou des plastomères), avec la particularité notable de n’entraîner aucune migration chimique dans l’environnement. Elles sont très souples, donc rapides à poser.

Elles sont utilisées, notamment pour l’étanchéité des revêtements de sol, en revêtement monocouche. Leur durabilité est supérieure à 25 ans. Elles sont généralement posées par thermo soudure à l’air chaud.

Ce sont les reines de l’étanchéité des toitures – terrasses, ainsi que des bassins d’agrément et des réservoirs. Comme elles ont fait leurs preuves depuis une quarantaine d’années, ce qui donne une idée de leurs qualités de durabilité, les artisans font entièrement confiance aux membranes synthétiques. En fonction des contraintes et des conditions d’exécution du chantier, c’est ce type de revêtement étanche qui sera retenu par le professionnel du métier.

Elles peuvent être posées en étant lestées sur gravillons (pose sous lestage), par fixation mécanique sur la structure porteuse, ou encore en adhérence par collage à froid (si le support est très mince).

L’étanchéité liquide

L’étanchéité liquide est différente. Il s’agit de résines liquides, qui adhèrent aux supports et ont la particularité de résister très bien aux fissures d’usure. Elles sont particulièrement indiquées pour les surfaces courbes. L’étanchéité liquide utilise, pour rendre un support étanche, des résines synthétiques coulées in situ et à l’état liquide. Il pourra s’avérer nécessaire de réaliser une ou plusieurs couches.

Le revêtement ainsi obtenu est capable d’épouser avec souplesse toutes les formes architecturales (ponts piétons, passages, sous-sols divers…), et son étanchéité est bien évidemment irréprochable, malgré une faible épaisseur. Utilisé en toit, il est particulièrement apprécié du fait de son faible poids, qui apporte peu de surcharges sur la structure de la toiture.

Outre les peintures des sols des bâtiments industriels, ce type de revêtement est généralement utilisé pour les terrasses, tout en étant idéal pour les salles de bains, les balcons, les loggias, les coursives et les parkings. Il est bien sûr utilisé également pour l’étanchéité des piscines et des locaux humides (locaux sanitaires à usage collectif, bacs à douches…).

Eventuellement, en incorporant dans la couche de revêtement liquide des granulats, il est possible d’obtenir une finition rugueuse qui va assurer la sécurité pédestre des utilisateurs.

Mais le plus surprenant est que cette innovation est aussi utilisée pour l’étanchéité de certaines toitures et voûtes de plafond, spécialement quand il s’agit de créer des supports mixtes et étanches faits de béton et de pavés de verre.

Il offre une très bonne résistance aux agressions climatiques. Il est disponible en plusieurs coloris, du taupe, au gris ciment, en passant par le sable ou le vert pâle…

Pourquoi faire appel à un expert ?

Il est important de faire appel à une société pour être sûr d’être guidé. Si vous habitez en région Indre et Loire, vous n’aurez aucun mal à trouver un professionnel de l’étanchéité 37 http://www.techni-murs.com/nos-activites/etancheite/ pour vous aider.

Malgré une présence permanente d’humidité, des détériorations visibles de l’habitat, l’apparition de champignons et de moisissures, il est souvent très difficile de déterminer l’origine précise des problèmes. Il est donc souvent compliqué d’arriver à les traiter avec efficacité.

C’est à ce moment que l’expert entre en scène. Il saura, rapidement, établir les causes du mal et aura l’expérience nécessaire pour proposer de solutions efficaces. Il vous faut un professionnel, avec des capacités certaines dans le métier de couvreur.

Il traquera les fuites d’air de votre maison et aura l’œil pour repérer les moisissures et les infiltrations d’eau. Au-delà, ses équipes disposeront du matériel adéquat, et des outils nécessaires. En cas de pose d’échafaudages sur la maison, il saura faire, dans des conditions optimales de sécurité.

Alors, n’hésitez plus, attelez-vous au dossier de l’amélioration de l’étanchéité de votre maison. Parce qu’une bonne étanchéité à l’air, au vent et à l’eau permet de réduire les déperditions thermiques, et préservent finalement toute la structure de l’édifice, à long terme. Faites appel à un professionnel, qui vous conseillera le meilleur isolant pour le type de paroi, de toiture ou de sol à conforter.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *