Utilitaire paysagiste

En fonction de sa spécialité et des besoins du moment, un paysagiste a besoin d’un utilitaire adapté à son activité. Pour choisir le bon véhicule, il est important de prendre en compte toute une série de critères.

Les exigences du métier de paysagiste

Les paysagistes ont besoin de véhicules conçus pour répondre à leurs attentes. Cela concerne autant l’intérieur de l’utilitaire que sa capacité de chargement et sa maniabilité. Parmi les accessoires pratiques, on trouve le marchepied qui est protégé par le bas de la porte. Cela évite d’apporter de la terre meuble à l’intérieur de l’habitable à chaque déplacement. Que les portes soient larges et fonctionnelles est aussi un plus. Il est aussi nécessaire de pouvoir disposer d’une benne s’il s’agit de transporter de l’herbe fraîchement coupée ou des végétaux. Un paysagiste peut aussi être amené à effectuer divers types de travaux qui nécessitent de transporter un outillage spécifique. Son véhicule utilitaire va donc varier selon ses besoins et ses lieux d’intervention. En ville, il doit notamment s’adapter à des contraintes particulières.

utilitaire camion benne paysagiste

Utilitaire remorque pour paysagiste

Choisir le type d’utilitaire adapté

Un paysagiste va choisir son utilitaire en fonction de son activité. S’il doit transporter un tracteur tondeuse par exemple, il peut opter pour un véhicule doté d’une rampe d’accès et prévu pour supporter une charge lourde. Les véhicules utilitaires vont du fourgon au camion en passant par le pick-up et la fourgonnette. Un fourgon compact offre un volume de chargement tout à fait adapté si on n’envisage pas de transporter du matériel de chantier trop encombrant. Un de ses avantages est sa maniabilité, surtout si un paysagiste intervient en agglomération. On peut le garer sans difficulté et certains modèles font moins de 1,90 m de hauteur, ce qui est pratique pour accéder à tous les parkings.

Pour des chantiers plus conséquents, on a tendance à privilégier le grand fourgon. On peut y entreposer 20 m3 d’outillage et de matériel, ce qui évite de multiplier les déplacements pour avoir sous la main tout le nécessaire. Dans la plupart des cas un véhicule doté d’une benne permet de répondre aux attentes des paysagistes. Il peut aussi être utile de miser sur un camion avec un bras articulé s’il est indispensable de transporter du gros matériel. Un paysagiste peut également choisir un utilitaire de plus petit format, les camionnettes pouvant être aménagées de manière très fonctionnelle.

Personnaliser et aménager son véhicule utilitaire pour son activité

Un véhicule de travail, c’est comme un bureau itinérant pour un paysagiste. Il est donc nécessaire qu’il soit aménagé de la manière la plus fonctionnelle possible. Une fourgonnette bien aménagée offre à la fois des volumes destinés au gros matériel et tout un équipement dont on ne peut se passer. Côté technique, il est conseillé de prévoir des rails de fixation et des anneaux d’ancrage. Tout le matériel stocké à l’intérieur est ainsi complètement stabilisé durant les déplacements. Pour aménager les parois, il faut penser optimisation des volumes, fonctionnalités et sécurité. Il en effet indispensable qu’aucun outil ne bouge, même en cas de freinage un peu serré. Il existe des séries de tiroirs ou des casiers prévus spécialement pour ranger le petit matériel dont les paysagistes se servent en permanence. Plus un véhicule utilitaire est organisé, plus on gagne de temps à trouver chaque outil. De plus, c’est à ce type de détail que l’on reconnaît les vrais professionnels. Il est en outre indispensable de penser à toutes les situations, comme un freinage d’urgence et le risque d’un outil mal rangé.

Bien organisé à l’intérieur, un utilitaire idéal comporte aussi quelques aménagements extérieurs. Bien évidemment, les paysagistes doivent penser aux remorques qu’ils peuvent être amenés à charrier. Prévoir un attelage est donc indispensable. Surtout, il est intéressant pour booster son activité de paysagiste de penser à un visuel à placer sur la carrosserie. Rien de plus efficace qu’un support publicitaire mobile, d’autant qu’une belle réalisation accroche le regard et qu’il est important de connaître le nom de l’entreprise de paysagistes. Un paysagiste circule en permanence, son meilleur support de communication étant son véhicule.

Respecter les réglementations en vigueur des véhicules utilitaires

Pour être toujours en conformité avec les réglementations, un paysagiste doit faire passer le contrôle technique à son utilitaire. S’il est neuf, cette opération a lieu au bout de quatre années puis tous les ans en alternance avec un contrôle anti-pollution. Sur ce point, il est recommandé de bien suivre les nouvelles directives locales en matière d’émission de CO2. Certaines villes ont par exemple mis en place des zones où tous les véhicules considérés comme polluants ne sont pas autorisés à circuler. Comme une entreprise de paysagisme est supposée intervenir aussi en agglomération, elle a tout intérêt à bien connaître ces réglementations.

L’autre point à respecter est celui du permis de conduire nécessaire pour conduire un véhicule utilitaire. Jusqu’à 9 m3, un VUL type fourgonnette ou camionnette peut être conduit avec un permis B classique. Il concerne les utilitaires de moins de 3,5 tonnes et peut permettre l’utilisation d’un camion muni d’une benne basculante. Au-delà, on entre dans la catégorie de permis plus spécifiques, les conducteurs routiers devant également être formés.

fourgon utilitaire

Quel prix pour un véhicule utilitaire pour paysagiste ?

Le choix d’un véhicule adapté est un investissement important pour un paysagiste. Pour un utilitaire neuf, il faut compter entre 25 000 et 33 000 €. Les modèles d’occasion sont légèrement plus abordables, le coût d’achat étant estimé entre 15 000 et 25 000 €. Dans ce cas, tout dépend bien évidemment de la marque du véhicule et de son année de mise en service. Il est intéressant de vérifier aussi quelles sont les options déjà installées et de prendre en considération le kilométrage effectué.

Entretenir son véhicule utilitaire de paysagiste

Le meilleur moyen de conserver le plus longtemps possible un utilitaire est de bien respecter les recommandations des constructeurs au niveau de l’entretien. Ceci implique d’effectuer correctement la vidange, mais aussi de faire contrôler l’ensemble des niveaux et de changer les filtres défectueux. Les pneus sont eux aussi indispensables au bon fonctionnement d’un véhicule professionnel. Enfin, l’entretien de la carrosserie est sans doute aussi indispensable que celle de la mécanique. Il existe même une spécialité de carrosserie constructeur qui se consacre à l’installation de tous les aménagements intérieurs comme à la réalisation et à la réparation de tous types d’utilitaire. La Carrosserie Valdiserra – carrossier constructeur – est spécialisée dans l’entretien des utilitaires pour paysagistes ainsi que tous les autres secteurs d’activité.

Bien choisir son véhicule est indispensable et ceci implique également de veiller à son entretien.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *